A propos de la violence conjugale

La violence conjugale est un fait de violence effectué au sein d’un couple. Si les femmes sont généralement les victimes de la violence de leur mari, l’inverse peut aussi se produire. Il est très difficile de détecter la présence de violence au sein d’un couple sachant que le bourreau comme la victime le cachent à leur entourage.

VIOLENCE CONJUGALE

La violence conjugale concerne une femme sur 10 en France. Chaque année, elles sont 150 à succomber aux coups de leur conjoints. La violence conjugale peut prendre des formes diverses. Le plus connu est la violence physique, mais on peut aussi distinguer la violence verbale, économique, psychologique ou sexuelle. Au début de la relation, rien ne laisse présager qu’une personne abusera de la violence envers son conjoint. Un cas de violence conjugale commence sournoisement. Il s’agit d’un banal reproche que le mari adresse à sa femme.

De ce reproche s’ensuit un climat de tension de plus en plus pesant au sein du couple. Ensuite, c’est l’explosion, où le bourreau se lâche sur la victime. Vient ensuite l’étape de la victimisation, où le mari place sa femme en situation de culpabilité. Retournement de situation, la victime se croit coupable des malheurs de son couple. Elle adapte alors son comportement de manière à ne plus réveiller la bête qui sommeille dans son conjoint. Le plus dur consiste à entrer dans un cercle vicieux où la victime se sent à l’origine de ces violences et au lieu de demander de l’aide s’enfonce dans plus de violences.

Sachant que la violence conjugale est un fait d’ordre privé, il est très difficile de porter secours à la victime. Cette dernière doit prendre son courage à deux mains pour porter plainte. Il est d’autant plus difficile de le faire lorsqu’on porte plainte contre une personne qu’on aime mais pour arrêter les violences, c’est une étape nécessaire.